General Electric choisit Belfort pour ses centrales de nouvelle génération

General Electric Energy, filiale du conglomérat américain GE va produire à partir de 2013 sur son site de Belfort les turbines de sa nouvelle génération de centrales électriques, a annoncé lundi la direction locale de GE Energy.
Le site franc-comtois produira les turbines, "coeur" d'une nouvelle génération de centrales au gaz qui se combineront de façon optimale à l'éolien et à l'énergie solaire, a indiqué Ricardo Cordoba, président de GE Energy pour l'Europe de l'Ouest, au cours d'un point de presse.
Belfort, dont le site se voit ainsi conforté, sera dans un premier temps la seule usine du groupe à produire ces nouvelles turbines, avec une capacité d'une vingtaine d'exemplaires par an, a-t-il ajouté.
La première livraison interviendra fin 2015 pour alimenter le réseau électrique de Turquie suite à une commande de MetCap, un concepteur turc de projets énergétiques, a-t-il précisé.

L'investissement s'élève à près de 30 millions d'euros, dont 10 millions d'euros apportés par les collectivités locales via la Sempat (Société d'économie mixte patrimoniale du Territoire de Belfort) qui construira un centre d'essais, également opérationnel courant 2013, a indiqué Yves Ménat, directeur de GE Belfort.
Le projet ne crée pas d'emplois nets, mais il conforte l'avenir du site, a indiqué Christian Proust, le président de la Sempat selon qui "de tels projets donnent des perspectives sur 15 à 20 ans". GE Energy emploie 2.000 salariés à Belfort qui est son siège européen.

La nouvelle génération de centrales baptisée "FlexEfficiency" offre "à la fois une flexibilité et un rendement énergétique (plus de 61 %) inégalés", avec une puissance standard de 510 mégawatts, selon GE Energy. Dans son principe de fonctionnement, le gaz prend le relais des énergies renouvelables lorsque celles-ci font défaut, par exemple par manque de vent ou de soleil.

AFP
Publié le mardi 28 juin 2011 à 15h33

Confirmez-vous la suppression ?