Grâce au safran, des Francs-comtois espèrent gagner gros

Le safran est une épice très coûteuse mais qui peut rapporter gros, à condition de savoir la cultiver...

Avec un prix qui frôle les 30 000 € du kilogramme, les safraniers (personnes qui cultivent du safran) sont discrets. C'est que de l'or pousse dans leurs champs...

Et pour cause, avec un terrain et un statut d'agriculteur, il est facile de s'installer et de démarrer une activité.

Mais attention, il ne faut pas se lancer tête baissée sans réfléchir et il est d'abord nécessaire de comprendre pourquoi le safran est si cher.

Voici la raison : il faut environ 150 fleurs pour produire un seul gramme de safran qui sera nécessaire de récolter à la main, une tâche longue et fastidieuse.

Il est donc nécessaire de cultiver 100 m² pour obtenir à peine plus de 80 grammes de safran. Avec 1000 m² cultivés, on peut pratiquement vivre en récoltant l'épice et en la vendant.

En quelques années, le business du safran a gagné en popularité dans la région.

Avec des prix du bulbe à 6 centimes et un climat franc-comtois favorable à sa culture, le safran permet à des agriculteurs de se reconvertir ou de maintenir leur niveau de vie quand d'autres cultures deviennent trop difficiles ou pas rentables.

De plus en plus de particuliers ou de nouveaux entrepreneurs francs-comtois se lancent alors pour espérer en faire leur métier.

Cependant, pour les moins informés, cela risque d'être la douche froide : en l'absence d'un organisme qui achète à bon prix, il alors nécessaire de produire beaucoup ou d'écouler petit à petit sa production auprès des particuliers ou des restaurateurs.

Après la récolte, le safranier se transforme alors en commercial qui galère toute l'année.

Pas si simple le safran...
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?