Morteau : Il n’y a pas d’âge pour faire le mal

S\'il n\'y a rien de rare à ce qu\'un adolescent se braque, il est en revanche beaucoup moins fréquent d\'en voir un… braquer un commerce, comme cela s\'est semble-t-il produit vendredi après-midi à Morteau.

Ce jour-là, il était en effet aux environs de 16h30 lorsqu\'un jeune homme apparemment âgé d\'une quinzaine d\'années a fait irruption dans une boulangerie du centre-ville, avec le visage dissimulé et une arme de poing à la main.

Son but ? Le même que la grande majorité de ses ainés : se faire remettre la caisse. Un vœu exaucé à contrecœur par la vendeuse, qui aura alors vu le jeune malfrat prendre la fuite... et échapper aux deux témoins et à l\'agent municipal lancés à ses trousses.

Le montant du larcin est estimé à un millier d\'euros.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?