Besançon : Infaillible n’est pas tramway

En se jouant habilement des bouchons (qu'il participe à créer), le tramway est assurément le moyen de locomotion idéal pour se déplacer sans encombre dans Besançon… si l'on s'en tient pour l'heure à la théorie. Car en pratique, depuis bientôt 15 jours qu'il circule, les perturbations et retards sur ses lignes n'ont pas été rares. Et si la moitié des 4 interruptions de trafic ainsi recensées nous apparait évitable à l'avenir, on ne saurait l'assurer pour les 2 autres : lesquelles auront été liées au malaise d'un passager vendredi dernier et à une intervention guère plus prévisible des pompiers hier après-midi.

Dans le premier cas, une fois la victime prise en charge à la station la plus proche, c'est le « Plan B » qui aura été déclenché. Une solution de secours normalement appliquée en cas d'avarie matérielle, et qui donc aura obligé les voyageurs à… prendre des bus de substitution durant une demi-heure.

Quant à ce mercredi, dans une avenue Fontaine-Argent désormais entièrement acquise au tram, c'est pour accéder à la fenêtre de l'appartement d'un locataire ne répondant pas au téléphone (et pour cause, il était absent) que les pompiers auront dû couper l'alimentation aérienne des rames, qui n'auront alors pu circuler durant une heure entière.

.
Publié le jeudi 11 septembre 2014 à 11h16

Confirmez-vous la suppression ?