Besançon : Jeune et insouciant

S\'il n\'est pas beaucoup d\'automobilistes pour respecter assidument les 50 km/h imposés le long des boulevards bisontins, la plupart tentent malgré tout de rester \"raisonnables\"… à 10 ou 20 km/h près. Un mal pour un bien quand on pense que certains ont encore bien plus de mal à lâcher l\'accélérateur pour ronger leur frein.

A titre d\'\"exemple\", nous citerons le cas de ce jeune homme de 26 ans, pris en grippe mardi soir par les policiers de la brigade motocycliste urbaine, alors qu\'il circulait \"comme une balle\" sur le boulevard Kennedy. Sans mauvais jeu de mots, puisque c\'était à plus de 120 km/h !

Contraint d\'arrêter sa Mercedes en pleine course, le conducteur aura alors expliqué aux forces de l\'ordre qu\'il était tout simplement… pressé.

Une sincérité certes toute à son honneur (quand d’autres auraient plus volontiers affirmé confondre innocemment 2x2 voies et voie rapide), mais qui n\'aura pas pour autant atténué la gravité de son infraction, sanctionnée d\'une amende de 5e classe et d\'un retrait de permis.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?