L'acteur belfortain Tahar Rahim sacré aux César

La cérémonie des César, qui avait lieu samedi soir, a mis tout particulièrement à l'honneur le film Le Prophète, de Jacques Audiard. Meilleur scénario original, meilleure photo, meilleur montage, meilleur décor... les récompenses pleuvaient sur ce film proposant une plongée réaliste dans l'univers carcéral.
Nous retiendrons surtout les prix du meilleur espoir masculin et du meilleur acteur, tous deux décernés à Tahar Rahim, un jeune acteur de 28 ans né à Belfort. Originaire d'Algérie, il a grandi dans le quartier belfortain des Résidences.

Tahar Rahim a découvert le cinéma dans les salles locales du Kursaal et de l'Alpha... de façon pas toujours très légale! "J’ai fraudé aussi pour voir [des films], question de moyens. Le directeur me traquait mais en vain. Un soir, à la séance de 22 h, il a carrément rallumé la salle pour me coincer…"
Le jeune acteur ne garde toutefois pas que des bons souvenirs de sa jeunesse belfortaine : "le cinéma permet de changer de réalité, d’oublier la monotonie des samedis et des dimanches à Belfort" a-t-il expliqué. Voilà qui n'est pas très flatteur!

Tahar Rahim avait également remporté le Prix du meilleur comédien européen 2009 et le Prix Lumière du meilleur acteur en 2010.
Le Prophète pourrait en outre obtenir une nouvelle récompense dimanche, à la cérémonie des Oscars. Le film a en effet été sélectionné dans la catégorie "meilleur film étranger".

Laure Godey
Publié le lundi 1 mars 2010 à 11h59

Confirmez-vous la suppression ?