L\'agresseur du policier bisontin sorti de prison

Un des jeunes hommes soupçonnés d\'avoir frappé un policier bisontin le 4 février dernier dans la cité des 408 a été remis en liberté hier, suite à un nouveau témoignage accusant la victime.

Cette affaire a eu un retentissement national : plusieurs jeunes gens s\'en étaient pris à un policier qui voulait interpeller un cyclomotoriste sans casque. Une dizaine de suspects, pour la plupart âgés de moins de 20 ans, avaient alors été placés en garde à vue.
Tous ont été remis en liberté au bout de quelques heures, exceptés deux garçons de 19 et 20 ans. Alors qu\'ils auraient dû rester en détention jusqu\'à leur procès, le 23 février prochain, le plus jeune des deux a pu regagner hier le domicile familial.
Cette décision a été prise en partie parce que le garçon n\'a pas d\'antécédent judiciaire, et en partie parce qu\'un témoignage troublant a récemment été recueilli.
Une directrice d\'école qui a assisté à toute la scène a en effet certifié que le policier \"a frappé le premier\". Les deux jeunes gens se seraient ensuite défendus en une courte bagarre, avant de s\'enfuir. Cette version est totalement différente de celle donnée par la victime, qui a déclaré s\'être fait agresser par une bande de plusieurs jeunes gens.
Selon la justice, le présumé agresseur n\'a pas été remis en liberté suite à ce nouveau témoignage mais en raison de la garantie représentée par ses parents et de la virginité de son casier judiciaire.

Le second suspect restera quant à lui en détention provisoire jusqu\'à son procès. Il s\'agit d\'un sans domicile fixe de 20 ans, au passé judiciaire chargé.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?