Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
11
Besancon
Ven
19
Sam
20
Dim
25
Lun
20
CPAM
 
Toute l'actualité
 L'art contemporain à la rencontre du travail
Envoyer à un ami par email

A Montbéliard, l'art contemporain à la rencontre du travail à la chaîne

Une exposition d'art contemporain revisite la fabrication d'une Peugeot 307 et se frotte à la réalité du travail à la chaîne, afin de "rendre hommage" au monde ouvrier, à Montbéliard, à partir de vendredi et jusqu'au 27 août.

Intitulée "Zone de production. Naissance d'une automobile", cette exposition "entend honorer la dette symbolique vis-à-vis du monde ouvrier qui travaille dans l'ombre", indique Dominique Dehais, le concepteur de cette
oeuvre hybride qui s'installe au Centre régional d'art contemporain de Montbéliard, tout près des usines de PSA Sochaux.

Sur les murs de la salle principale, un imposant schéma de production d'une 307 retracera le cycle de construction de la voiture "pour rendre compte de la complexité des tâches", commente M. Dehais qui invite les ouvriers de Peugeot à venir "se situer" sur ce processus et à signer ce "mural".

Au centre de la pièce, une Peugeot 307 sera démontée progressivement par l'artiste, qui entend ainsi relativiser l'importance accordée à l'automobile dans notre société.

Les pièces détachées seront disposées au sol dans leur
ordre d'assemblage. Au sol également, trois écrans diffuseront en boucle des entretiens réalisés par l'artiste avec des ouvriers à la chaîne de Peugeot autour de
quatre axes: leur fonction, les cadences, les moments de convivialité et de conflit. Dix-neufs entretiens ont déjà été réalisés.

Dans une petite salle attenante, un espace a été aménagé pour enregistrer d'autres témoignages d'ouvriers, recueillis et diffusés pendant l'exposition.

"Réaliser ces entretiens n'est jamais évident. Les ouvriers sont très méfiants par rapport à un art contemporain qui les a toujours ignorés. Certains hésitent aussi à s'exprimer quand ils ne sont pas syndiqués", indique
M. Dehais qui dit avoir été frappé lors des entretiens par "le renoncement" des ouvriers et "par ce qu'ils sont capables d'endurer dans leur travail".

Déjà auteur de plusieurs installations autour du travail, Dominique Dehais assure que le groupe PSA n'a pas souhaité participer à ce projet en affirmant que c'était "trop coûteux".
jt/pre/mfm
MONTBÉLIARD, 23 juin 2006 (AFP) -
actualités Besançon Publié le lundi 26 juin 2006 à 08h58
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr