Besançon : La belle au parking dormant (MàJ)

A la différence du conte populaire qui nous a inspiré ce titre, il n\'y aura pas fallu attendre un siècle pour que cette Anglaise bien carrossée soit sortie de sa torpeur. Mais au vu de l\'épais manteau de poussière qui l\'habillait déjà (entre autres traces de doigts), on se dit que ces 5 années passées dans le parking souterrain de la mairie auront été bien suffisantes… surtout pour une voiture de collection approchant les 60 balais.

Pour peu que vous soyez familiers des lieux, nous voulons bien sûr parler de cette mystérieuse Bentley Type R, qui, après avoir ainsi trusté si longtemps l\'emplacement 103 du premier sous-sol, l\'a donc quitté hier pour enfin regoûter à l\'air extérieur… par la force des choses.

C\'est-à-dire ? Parce qu\'elle stationnait là gratuitement depuis des milliers de jours* quand on vous oblige à l\'inverse à débourser 1,80 € par heure ? Pas vraiment, puisque ce sont en fait des travaux de réfection dans le parking qui auront \"précipité\" à l\'aide d\'une dépanneuse le départ de l\'imposante British, propriété d\'un riche collectionneur bisontin passant apparemment le plus clair de son temps dans le Sud de la France…

* Contrairement à ce que nous annoncions ici sur la base d\'un article de l\'Est Républicain, le stationnement de ce paquebot aurait, durant tout ce temps, bien été payé par son propriétaire. Nous lui présentons pour cela toutes nos excuses !
.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?