Besançon : La bonne étoile d’un mauvais bougre

Alors certes, l\'expression n\'est pas des plus raffinées. Mais que voulez-vous ! Ses chances d\'en réchapper étaient tellement minces, qu\'on ne peut pas le dire autrement : la nuit dernière à Besançon, au niveau de la zone commerciale de Chateaufarine, un automobiliste de 41 ans a vraiment eu « le cul bordé de nouilles » de ne sortir que légèrement blessé d\'un accident de la route… qui l\'aura vu partir en tonneaux à plus de 150 km/h (vitesse estimée), arracher plusieurs lampadaires et s\'écraser contre un pilier.

Ce qui nous prouve aujourd\'hui de manière irréfutable l\'existence d\'un dieu pour les raclures. Car oui, cette Alfa-Roméo avec laquelle il s\'est planté, notre miraculé, alpagué après avoir tenté de s\'enfuir à pied, l\'avait volée dans la soirée.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?