La Franche-Comté épargnée par la violence?

L\'observatoire national de la délinquance a récemment publié une enquête de \"victimisation\". Celle-ci comptabilise et analyse le nombre de cambriolages, de meurtres, de vols, de délits sexuels, d\'escroquerie, etc, en France et région par région.
Contrairement a ce qu\'on pourrait croire, cette enquête est assez rassurante, en tout cas pour les franc-comtois. Notre région serait en effet l\'une des plus calmes de France!
Les chiffres (de l\'année 2008) parlent d\'eux-même :
- 1 515 cambriolages d\'habitation principale en Franche-Comté... contre 4 719 en Lorraine.
- 15 meurtres en Franche-Comté... contre 23 en Lorraine.
- 589 vols avec violence en Franche-Comté... contre 1 714 en Lorraine.
- 2 775 coups et blessures en Franche-Comté... contre 4 441 en Lorraine.
- 501 délits sexeuls en Franche-Comté... contre 1 241 en Lorraine.
- 5 641 escroqueries, chèques volés, abuts de confiance en Franche-Comté... contre 10 172 eb Lorraine.
- 2 223 destructions de voityres en Franche-Comté... contre 7 110 en Lorraine.

Des chiffres certes parmis les plus faibles de France, mais encore beaucoup trop élevés. D\'autant plus qu\'étant issus des statistiques de la police et de la gendarmerie, ils ne prennent pas en compte les victimes qui ne portent pas plainte (elles sont un sur 10 en cas de violence et une sur trois en cas de vols).
Pourquoi ce silence? Selon les cas, pour \"trouver une solution autre que la plainte\", \"parce que ce n\'est pas grave\", \"parce que ça n\'aurait servi à rien\", \"pour éviter des épreuves supplémentaires\", \"pour que ça ne se sache pas\", ou encore \"pour éviter des représailles\".

Autre fait grave : les principales victimes sont les jeunes (moins de 30 ans), qui sont le plus souvent touchés... au sein même de leur famille! Un jeune majeur sur dix déclare avoir été victime de violence (physiques ou sexuelles) ces trois dernières années.

Les chiffres concernant la petite délinquance en France (escroqueries, infractions mineures, atteintes aux biens...) sont heureusement un peu plus optimistes. Ils ont en effet légèrement baissés ces cinq dernières années.
Tout n\'est donc pas perdu, notre société est encore capable de s\'améliorer... à condition de le vouloir!

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?