Besançon : La science du vice

S'il est évident pour tout le monde (ou presque) que le mélange alcool/médicaments est à proscrire, le danger que peut aussi représenter dans certains cas l'association alcool/nicotine est en revanche moins connu. Or, il y a presque un an de cela, en juin 2013, c'est ce qu'un étudiant en médecine a clairement mis en évidence à Besançon, en servant lui-même de cobaye à une expérience bien involontaire : pris à partie au centre-ville par un groupe d'au moins 5 personnes fortement imbibées, le jeune homme de 26 ans avait été passé à tabac… pour n'avoir justement pas pu leur donner une cigarette.

Les conséquences de cette réaction aussi imprévisible que démesurée ? 9 dents fracturées, 17 points de suture… et une (seule) inculpation, qui conduisait donc cette semaine un individu de 19 ans devant le tribunal correctionnel de Besançon, pour y être condamné à une peine d'un an de prison ferme…

.
Publié le vendredi 2 mai 2014 à 11h54

Confirmez-vous la suppression ?