La vidéosurveillance renforcée à Belfort

Quelques jours après la décision de Besançon d\'investir dans la vidéo-surveillance, c\'est au tour de Belfort d\'envisager un renforcement de ce système.

Depuis le début de l\'année, Belfort est la cible des cambrioleurs : pas moins de douze braquages ou tentatives de braquage ont eu lieu en à peine deux mois. Les commerçants s\'inquiètent et les clients désertent les rues dès la tombée de la nuit.
L\'association des commerçants s\'est donc demandé comment lutter contre cette violence. La meilleure (la seule?) solution trouvée a été la mise en place de caméras de vidéosurveillance fixes ou mobiles. Une attente que la mairie avait devancé : l\'adjoint au maire a affirmé qu\'un dossier en préfecture avait été déposé et qu\'un équipement de surveillance mobile devrait être mis en place d\'ici cet été.

La vidéosurveillance a toutefois ses limites : la Poste de l\'avenue Jean-Jaurès est équipée, ce qui ne l\'a pas empêchée d\'être braquée deux fois en une semaine. L\'adjoint rappelle donc que ce système doit être doublé d\'une surveillance humaine (la police notamment).
De même, certains quartiers belfortains sont déjà équipés : les 4 As, la rue piétonne, l\'avenue Wilson devant la gare, etc. Si les caméras sont loin d\'empêcher les trafics, les violences et les vols dans ces secteurs, il est toutefois reconnu qu\'elles facilitent l\'identification des auteurs.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?