Les pseudos ont des limites à Besançon

Lors du conseil municipal d\'hier soir, le maire de Besançon a demandé à connaître les coordonnées d\'un internaute qui avait accusé les services municipaux de négligences après un accident mortel.

En janvier dernier, deux jeunes gens sont morts à Besançon après avoir glissé sur une plaque de verglas et avoir percuté un bus. Cet accident a été relaté par le site Ma Commune.info, qui permet aux lecteurs de commenter les articles. Un internaute a profité de cette possibilité pour accuser les services municipaux de négligence, et rejeter sur eux la responsabilité du drame. Le tout sous un pseudo qui n\'est autre que le surnom d\'un employé de la voirie.

Jean-Louis Fousseret a demandé l\'autorisation de rechercher l\'adresse IP de cet internaute afin de l\'identifier. Il a précisé que son objectif n\'était pas \"d\'empêcher la liberté d\'expression sur les sites\" mais de \"préserver le personnel municipal\". Pour lui, \"il est inadmissible que sous couvert de l\'anonymat, on décrédibilise un service\".
Le conseil municipal a donné son accord pour l\'identification de l\'internaute.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?