Besançon : La vie en turquoise

En septembre dernier, avec l\'arrivée du tramway, l\'offre de transport en commun bisontine connaissait de profonds bouleversements : nouveau mode de déplacement, nouvelles lignes, nouveaux horaires… De quoi chambouler quelque peu les habitudes des usagers d\'un réseau qui n\'avait pas évolué durant toute une décennie.

6 mois plus tard, l\'ont-ils adopté ? Sont-ils plus nombreux ? Ces questions ont récemment motivé un premier bilan de la part de Besançon Mobilités, qui se dit satisfait du taux de fréquentation : entre 95 000 et 100 000 voyages étant enregistrés chaque jour (dont 35 000 pour le tram). Soit 5 000 à 10 000 de plus qu\'avant les travaux de 2011, tandis que l\'objectif est d\'atteindre les 120 000 voyages quotidiens entre la première et la deuxième année de mise en service. Ce qui est tout à fait réalisable.

De là à dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, il ne faudrait quand même pas pousser mémé dans les orties. Alors que la direction se félicite notamment du succès grandissant des parkings relais (5 560 voitures le mois dernier) et des lignes 3 et 4 (sollicitées au point de donner lieu à des ajustements horaires), d\'autres, à l\'inverse, se plaignent justement de ces nouveaux circuits de bus à rallonge qui les obligent à multiplier les correspondances dans des véhicules souvent bondés.

Réunis en un « collectif des mécontents des transports en commun » ayant récolté près d\'un millier de signatures en 2 mois, ils sont déjà quelques-uns à avoir repris leur voiture.

Photo : Avec l\'aimable autorisation de M. Tobias ANDRE.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?