Besançon : Le choc des générations

Lundi en fin d\'après-midi à Besançon, une mise au point préventive a tourné au vinaigre entre un homme de 66 ans regagnant son domicile de la cité Viotte et trois adolescents (une fille de 15 ans et deux garçons de 17 ans) qui occupaient la cage de son immeuble.

Un peu soupe au lait sur les bords, ces derniers n\'auront pas apprécié que le sexagénaire, dérangé comme ses voisins par des coupures de courant récurrentes et volontaires au disjoncteur collectif, les dissuade de se prêter à ce petit jeu des plus agaçants.
Un délit de sale gueule qui, on vous le donne en mille, aura justement valu au locataire soupçonneux de se faire retaper le portrait… pour une facture évaluée à sept jours d\'incapacité.

Interpellés au prix d\'une intervention musclée des forces de l\'ordre, les bouillants agresseurs retrouvaient hier leur liberté au terme d\'une garde à vue. Deux d\'entre eux seront prochainement convoqués devant le juge des enfants tandis que le troisième, \"plus mesuré dans sa violence\", n\'a pour sa part fait l\'objet que d\'un rappel à la loi.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?