Le fantôme d\'un soldat nazi perturbe le Haut-Doubs

Bruits étranges, portes qui claquent, courant d\'air et frissons le long du dos, tout ceci doit vous mettre la puce à l\'oreille : il y a peut-être un fantôme chez vous.

C\'est, en partie, ce que Viviane (Chaux-Neuve) a vécu chez elle la semaine dernière.

Tout commence lorsqu\'elle entreprend de faire des travaux dans sa vieille maison. En déblayant des décombres sous un escalier, elle aperçoit un drôle de vêtement.

Rapidement, elle identifie un pantalon de l\'armée nazie. Prenant son courage à deux mains, elle continue son travail et trouve des ossements, une chaussure et une lettre manuscrite.

Elle a alors le bon réflexe et appelle la gendarmerie qui demande en renfort des spécialistes ainsi qu\'un médecin légiste. Ce n\'est pas tous les jours qu\'on trouve un cadavre chez une veille dame du Haut-Doubs !

Après analyses et enquête, les experts pataugent : si l\'auteur de la lettre a bien été identifié, les vêtements ne correspondent pas. Et pour cause : l\'homme est mort sur le front Russe. Il est donc impossible qu\'il ait pu se retrouver dans le Doubs chez Viviane.

Reste une autre énigme : les ossements ne sont pas tous humains ! Ce nouveau mystère continuera sans doute d\'alimenter de nombreuses histoires dans les années à venir s\'il n\'est pas rapidement résolu. Car vivre pendant des dizaines d\'années juste à côté d\'un mort, ça fait quand même froid dans le dos...
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?