Besançon : Le prix de la ponctualité

Le moment est historique. A 15h tapantes ce lundi après-midi, devant un parterre de journalistes conviés en nombre, la municipalité bisontine va enfin annoncer après des mois et des mois d'attente insoutenable le lancement de… son application mobile, pour payer le parking à distance !

Son nom ? Whoosh !. Une appellation faussement anglophone qui sans doute trouve son inspiration dans ouch, cette interjection que pléthore d'automobilistes et de commerçants du centre-ville laissent échapper depuis que PV électroniques et nouveaux agents verbaliseurs ont fait leur apparition en début d'année.

En effet, tandis que les uns se plaignent de plus en plus sur les réseaux sociaux d'être traqués sans relâche par des contractuels zélés adressant leurs prunes high-tech dès les premières minutes de dépassement horaire, les autres s'offusquent en conséquence de voir peu à peu filer leur clientèle en direction des vastes zones commerciales de l'hyper-centre, où le stationnement, gratuit, pose bien moins de soucis.

Et a priori, la situation ne devrait pas s'arranger avec l'arrivée de cette nouvelle application, qui, n'en doutons pas, verra les agents assermentés se montrer encore plus impitoyables qu'ils ne le sont actuellement, sous prétexte qu'il est désormais facile de régulariser en temps et en heure son stationnement. Pour peu que l'on ait un smartphone…

.
Publié le lundi 19 octobre 2015 à 11h29

Confirmez-vous la suppression ?