Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
21
Besancon
Mer
33
Jeu
36
Ven
35
Sam
34
CPAM
 
Toute l'actualité
 Le retour des maisons closes en France?
Envoyer à un ami par email

Les maisons closes rouvriront-elles bientôt leurs portes en France? C'est en tout cas ce que propose la députée UMP Chantal Brunel, qui y voit le meilleur moyen de protéger les prostituées.
Elle est d'ailleurs soutenue par une majorité des français, ainsi que le révèle un sondage réalisé par l'institut CSA : 59% des sondés ont répondus "oui" à la question "Faut-il rouvrir les maisons closes?". Les hommes (70% de "oui") étant apparemment un peu plus motivés que les femmes (49%).
La principale surprise de ce sondage est que seuls 10% des français seraient farouchement opposés au retour des maisons closes, contre 26% lors de la dernière enquête sur le sujet, il y a 7 ans.

Dans la première partie du XXème siècle, les maisons closes faisaient partie du paysage français. Ces maisons discrètes étaient souvent tenues par des femmes.
Les "pensionnaires" y étaient recrutées à la campagne, parfois dans les hôpitaux. Beaucoup de filles mères y entraient par besoin.
Chaque maison avait son règlement intérieur et fixait ses propres tarifs. Généralement, la moitié de l'argent reçu revenait aux prostituées, l'autre allait à la maison. L'Etat prélevait 50 à 60% des bénéfices.
Les frais de la maison (nourriture, linge, etc) ainsi que les frais médicaux étaient à la charge des "pensionnaires".
Les maisons closes ont fermées en France juste après la seconde guerre mondiale, le 13 avril 1946.
Ce type d'établissement existe toujours en Suisse sous le nom de "salons érotiques". Ils sont également tolérés en Belgique... où la plupart des clients sont Français!

Aujourd'hui, les prostituées françaises sont dans "la clandestinité", souvent "à la merci de réseaux mafieux" ainsi que le rappelle Chantal Brunel. Par conséquent, ces femmes ne peuvent bénéficier d'aucune aide, elles sont "en position de semi-esclavage".
Puisque faire disparaître la prostitution est impossible, Chantal Brunel voudrait en faire "un métier" : "je suis pour la création de maisons ouvertes destinées aux femmes qui ont fait de la prostitution leur métier, qui paient leurs impôts et qui sont indépendantes, c'est-à-dire des femmes qui peuvent en sortir quand elles veulent. Elles pourraient se regrouper à plusieurs, en colocation par exemple. Cela permettrait d'offrir notamment de meilleures conditions de suivi médical ou financier."

Une solution que conteste Bernard Lemettre, le président de l'association Mouvement du Nid, qui vient en aide aux prostituées. Pour lui, "que ce soit dans le bois de Boulogne ou sur le velours d'une maison close, il n'y a pas de meilleur lieux que d'autres. C'est toujours le même métier et c'est toujours de l'exploitation humaine pour de l'argent."
Selon lui, "Chantal Brunel ne propose rien de moins qu'un proxénétisme bien organisé et blanchi."
Plutôt que de rouvrir des maisons closes, Bernard Lemettre demande à ce que ce soit les clients qui soient punis, et non les prostitués comme c'est actuellement le cas.

Le sujet sensible de la prostitution sera débattu par un groupe de travail mis en place par le ministère de l'Intérieur, et dont fait partie Chantal Brunel. La première réunion se tiendra le 25 mars prochain.

Illustration : les maisons closes vues par Toulouse Lautrec, Au salon de la Rue des Moulins, 1894


Rédaction : Laure Godey
actualités Besançon Publié le vendredi 19 mars 2010 à 11h44
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de magdalena25
“Même en punissant les clients ça ne changera rien au problème de la prostitution. je pense aussi que les maisons closes peuvent au moins apporter une certaine sécurité aux filles.”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 19 mars 2010 à 13h12
Réaction de crys
“Séurité je ne sais pas car certaines continueront la "traite" de l'être humain même derrière les murs mais au moins ces pauvres filles (celles qui n'ont pas choisi de se prostituer) ne se gèleront pas les soirs d'hiver.
En tout cas personnellement ça ne me dérangerait pas de voir ces institutions rouvrir.
Il y a bien des femmes qui s'"exposent" en Hollande et ça ne choque pas!
Et au moins elles profiteraient (pour certaines) de l'argent qu'elles gagnent.”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 19 mars 2010 à 13h39
Réaction de pattynette
“Tout est dit et bien dit ds l'article et je suis pour !!
Question sécurité, sanitaire, il n' y a pas photo, à présent le fait d'exploiter les filles, les femmes, elles le seront tjrs moins que ds la rue et que par leurs souteneurs ! Que ce soit reconnu comme "travail" permettrait que cela soit encadré par une législation égale à celle des autres catégories salariales ... et ce serait une sacrée avancée ds notre société, en tout cas pour toutes ces femmes à la merci de n'importe quoi et surtout de n'importe qui !!!

http://www.creations-de-bijoux-insolites.com”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 19 mars 2010 à 18h37
Réaction de cassiopée
“ tout a fait pour la réouverture des maisons closes !! pour leurs sécurité , l'hygiène etc ... de toute façon il y en a toujours eu des prostitués et il y en aura toujours , alors autant qu'elles soient protégés et ce sera surement mieux que de les voir le long des trottoirs . Et pourquoi punir le client ? il y a des hommes qui n'ont que ça pour avoir des relations intimes , des gens malades , handicapés , seul ......
Vraiment ce serait une très bonne initiative ”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 20 mars 2010 à 10h50
Réponse de mbc
““Pour votre information, une enquête menée sur les clients en 2004 par le sociologue Saïd Bouamama (la seconde enquête réalisée en tout et pour tout) révèle :

- Que les clients sont à majorité des hommes mariés et pères de famille
- Que la catégorie socio.professionnelle sur représentée et celle des cadres
- Qu'à peine un quart se disent satisfaits après avoir eu une relation avec une personne prostituée”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 22 mars 2010 à 17h55
Réaction de mbc
“Pour votre information, une enquête menée sur les clients en 2004 par le sociologue Saïd Bouamama (la seconde enquête réalisée en tout et pour tout) révèle :

- Que les clients sont à majorité des hommes mariés et pères de famille
- Que la catégorie socio.professionnelle sur représentée et celle des cadres
- Qu'à peine un quart se disent satisfaits après avoir eu une relation avec une personne prostituées
actualités BesançonEnvoyée le samedi 20 mars 2010 à 18h10
Réaction de Kemi
“Plus de sécurité, de meilleures conditions , une "reconnaissance" c'est pas stupide !!!”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 20 mars 2010 à 18h27
Réaction de magdalena25
“De toute façon rien n'empêchera la prositution donc autant encadrer les choses, et puis au passage l'état se fera un peu plus d'argent dessus donc tout le monde y gagnerait sauf les souteneurs”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 22 mars 2010 à 14h37
Réaction de Nederlander
“Enfin, on y vient au lieu de faire les hypocrites et bin les petites Roumaines de 16 ans seront 'un peux mieux'' protégées”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 22 mars 2010 à 15h32
Réaction de pattynette
“Bonne très bonne réflexion ...
Mais espérons que encadré veut dire : loi !
Et que la loi sera sévèrement appliquée ds les cas de prostitution enfantine ou de mineures ! Après, les adultes consentants sont seuls responsables de leur vie et personne ne peut juger à leur place de ce qui est bien ou mal pour eux. La prostitution commence souvent par des difficultés rencontrées ds la vie et pour bcp ds le désarroi, n'ont trouvé que cela pour s'en sortir. A présent en ce qui concerne les hommes, eux aussi sont responsables de leurs actes, de leur vie et de leurs choix. Depuis que le monde est monde, la prostitution existe et le temps a prouvé que rien ni personne ne pouvait enrayer ce phénomène de société. Et si tout doit mieux se passer pour ces femmes qui subissent chaque jour la violence de la prostitution non encadrée, alors il n'y a pas grand chose à redire, à part souhaiter comme je l'ai dis plus haut, qu'une loi encadre cette "activité", ma foi, mondiale et ancestrale ...”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 22 mars 2010 à 19h18
Réaction de crys
“On peut ouvrir toutes les maisons closes que l'on veut ça n'empêchera jamais les ordures de prostituer des gamines à l'arrière d'une camionnette.”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 23 mars 2010 à 17h30
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr