Les francs-comtois sont trop gros

Nutrinet-Santé vient de publier une étude sur l\'alimentation et le poids des français. Deux critères ont principalement été analysés :
- le poids et l\'IMC, ce qui permet de dénombrer les personnes obèses.
- les habitudes alimentaires.

Cette étude a mis en valeur ce que les spécialistes savaient déjà : les habitants du nord et de l\'est de la France sont plus gros, et mangent plus mal, que ceux de l\'ouest et du sud.
Les départements où l\'on compte le plus d\'obèses sont le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, la Lorraine et l\'Alsace. La Bourgogne et la Franche-Comté se placent juste derrière, avec 10 à 30% d\'habitants ayant un IMC largement supérieur à la moyenne nationale.

Deux critères semblent être à l\'origine de cette fracture entre le nord et le sud.
Tout d\'abord, la tradition. Encore aujourd\'hui, nos habitudes alimentaires sont influencées par les spécialités gastronomiques régionales. Qui sont à base de poissons, de fruits de mer et de légumes dans le sud et l\'ouest, et à base de fromages, viandes, et charcuteries dans le nord et l\'est.
Il est beaucoup plus facile de garder la ligne en mangeant de la bouillabaisse qu\'en dégustant une assiette franc-comtoise ou une choucroute alsacienne, c\'est aussi simple que ça...

Le deuxième facteur pouvant expliquer les différences de poids des français est économique. Les aliments sains et diététiques tels que le poisson et les légumes coûtent chers. Or les revenus financiers sont plus élevés dans le sud que dans le nord.
Ce qui explique que les français mangent en moyenne 218 grammes de fruits par jour, alors que les francs-comtois n\'en mangent que 189 grammes...

Les scientifiques chargés de l\'étude doivent toutefois résoudre une dernière question. Comment font les habitants de Midi-Pyrénées pour être les plus minces de France, alors que leur spécialité locale est le cassoulet?!?

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?