Les sages-femmes pourront étudier en paix à Besançon

La directrice de l'école de sages-femmes de Besançon a été "déplacée". Cette décision fait-elle suite à la dénonciation des conditions d'études par les élèves, en mars dernier?
Aucun rapprochement entre les deux évènements n'a été effectué, mais les faits sont là...

Au mois de mars, plusieurs dizaine d'étudiantes de cette école avaient dénoncé "une maltraitante psychologique, voire des agressions physiques (coups de dossiers sur la tête dans la chambre des patientes devant celles-ci)". Elles avaient avoué être "victimes d'humiliations, de harcèlement et de mépris sur certains terrains de stage et à l'école".

Or cette semaine nous avons appris que, suite à un audit commandé par la DRAC, la directrice de l'école de sage-femme avait été "déplacée". Selon l'Est Républicain, elle travaillerait désormais "dans un autre service du CHU". "Une formatrice de l’école la remplace par intérim".

De là à en déduire que cette femme a été jugée responsable de la "situation accablante" qui régnait dans son établissement, il n'y a qu'un pas...

R. Hingray
Publié le vendredi 16 juillet 2010 à 13h05

Confirmez-vous la suppression ?