Vesoul : Mal embouché mais bien pinté

Appeler à l'aide et finalement s'attirer des ennuis, tel est le paradoxe peu banal dont un SDF de 27 ans a dernièrement été victime à Vesoul. Enfin… victime… il s'agirait plutôt de dire coupable. Car après avoir contacté les secours pour signaler la disparition d'un de ses biens, ce n'est pas vraiment les bras ouverts que le jeune homme aura accueilli les policiers dépêchés auprès de lui.

Porté par un taux faramineux de 3g d'alcool dans le sang, il les aura au contraire copieusement insultés et menacés de mort. Ce qui lui aura moins valu d'être conduit au commissariat pour faire une déclaration de vol que pour y être placé en cellule de dégrisement durant toute la nuit.

Entendu le lendemain, il n'aura sans surprise gardé que de vagues souvenirs de son esclandre. Et il n'est pas plus certain qu'il se souvienne bien longtemps du jugement qui, en conséquence, sera organisé à son attention au mois de mai prochain.

.
Publié le lundi 30 novembre 2015 à 11h46

Confirmez-vous la suppression ?