Suisse : Mieux vaut tard que jamais

Moqués pour leur accent pas tant éloigné du nôôôôtre en vérité, nos voisins de Suisse Romande ont la réputation de ne pas être des modèles de vivacité. Et si l'on comprendra que beaucoup veuillent se défaire de cette image, ce ne sera hélas pas encore pour demain ! Car si nous autres Français voulons bien faire un effort (encore que !), on ne nous enlèvera pas de la tête que constater un vol avec plusieurs années de retard relève tout de même d'une spécialité typiquement helvétique…

Dans le détail, c'est ni plus ni moins au cœur de la bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne qu'a en effet récemment été avérée la disparition de bijoux de valeur, offerts par le tsar Nicolas II de Russie au précepteur de ses enfants, il y a de cela près d'un siècle.

Censés être en sécurité, ceux-ci seront en fait restés introuvables la semaine dernière, lors de la visite d'un neveu dudit précepteur. Lequel aura alors sans doute été ravi d'apprendre que le vol de ses bijoux de famille avait vraisemblablement eu lieu dans la nuit du... 29 au 30 octobre 2009, date à laquelle le coffre-fort de l'établissement avait "dernièrement" été forcé, sans que l'on ne se soit donc aperçu de la perte des joyaux.

Doucement mais sûrement, une enquête a d'ores et déjà été menée pour les retrouver... mais sans résultat.
Quatre ans après les faits, l'initiative reste à saluer.

C.R
Publié le lundi 7 octobre 2013 à 13h41

Confirmez-vous la suppression ?