Municipales : Bonnet soutient Humbert

a séquence électorale du printemps 2007 avait entraîné une sorte de trêve. La présidentielle et les législatives étant passées, la campagne interne à l\'UMP en vue des municipales de 2008 a rebondi lundi soir : Pascal Bonnet a apporté son soutien officiel à Jean-François Humbert.
\"Voici un peu plus d\'un an, après mon élection à la présidence du comité départemental de l\'UMP, j\'avais, pour la prochaine élection municipale de Besançon, mis l\'accent sur la nécessité d\'une équipe et d\'un projet d\'alternance, et précisé que quatre élus seraient déterminants dans ce combat : Françoise Branget, Jacques Grosperrin, Jean-François Humbert et Jean Rosselot\", précise le conseiller municipal. Depuis, deux d\'entre eux, Françoise Branget et Jacques Grosperrin, ont privilégié les législatives et n\'ont pas souhaité prétendre à la tête de liste municipale. Ils sont aujourd\'hui députés et je m\'en réjouis. Les deux autres ont fait part publiquement, durant l\'été 2006, de leur candidature\".
Pascal Bonnet aurait souhaité, dès l\'automne dernier, un vote des militants pour départager Humbert et Rosselot. \"Les échéances nationales passées\", il a décidé \"de quitter la neutralité que je m\'étais jusqu\'alors imposée mais que la fonction de président du comité départemental n\'implique pas systématiquement\". Et donc de souhaiter que l\'ancien président de la Région et actuel sénateur soit la tête de liste de l\'UMP bisontine en mars prochain : \"Il a la crédibilité indispensable de gestionnaire et le rayonnement au-delà de l\'UMP nécessaire dans ce contexte électoral. Si certains lui reprochent un manque de visibilité sur le terrain, cette crédibilité est un acquis tandis que le manque de visibilité est réparable\".
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?