Taxe d\'habitation : combien paient les Bisontins ?

Chaque année, la \"douloureuse\" arrive au mois de novembre. Souvent taxée — sans mauvais jeu de mot — d’être un d\'impôt \"injuste\", la taxe d\'habitation est pourtant la clé de voûte de toute l\'économie de la ville.
Il y a quelques semaines, le journal \"Les Echos\" révélait que Besançon se situait au 5e rang des villes de France où la taxe d\'habitation est la plus élevée. Un fait qu\'il convient cependant de pondérer en raison du contexte bien particulier de la capitale comtoise (voir par ailleurs).
Selon les chiffres officiels de l\'administration fiscale, la fourchette de la taxe d\'habitation prélevée auprès des ménages bisontins est très large (voir infographie), puisqu\'elle va de 13 euros à — nettement — plus de 1000 euros ! Dans le détail, environ 18 % des Bisontins ne paient pas la taxe d\'habitation (11 485 ménages très exactement en 2006), 9,5 % paient de 1 à 100 euros, 7,5 % de 100 à 200 euros, 20 % paient de 200 à 400 euros, 9,3 % paient de 400 à 500 euros, 18,5 paient de 500 à 800 euros. Enfin, 17 % des Bisontins versent plus de 800 euros de taxe d\'habitation chaque année.
Contrairement à l\'impôt sur le revenu, qui n\'est acquitté que par un Français sur deux, la taxe d\'habitation concerne donc 80 % de la population, du moins à Besançon.


Dossier complet à lire dans l\'Hebdo de Besançon paru mercredi.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?