Besançon : Neurones en déficit

Dans la continuité de l'article précédent, deux frères bisontins d'une vingtaine d'années ont eux aussi fait preuve ce week-end d'une profonde naïveté. Sauf que dans leur cas, on ne trouvera rien à redire si d'aventure leur manque de jugeote devait les conduire en prison dans les prochains jours, étant donné qu'il est ici question de trafic de stupéfiants.

En l'occurrence, de cannabis, d'héroïne et surtout de cocaïne que ces deux frangins de Planoise auront eu la bien mauvaise idée de peser et d'emballer samedi soir… dans la cage d'escalier de leur immeuble. Autrement dit, un lieu de passage pas vraiment propice à la discrétion. D'autant moins quand une patrouille de police appelée pour tapage nocturne se trouve dans les étages supérieurs...

Inéluctablement repérés, ce n'est qu'à ce moment-là qu'ils auront décidé de se cacher dans leur appartement. Mais sans donc réussir à berner les forces de l'ordre (à l'inverse d'un complice, parvenu à s'enfuir).

Conduits au commissariat, ils étaient toujours en garde à vue ce lundi.

.
Publié le mardi 24 novembre 2015 à 11h37

Confirmez-vous la suppression ?