Besançon : Ni une, ni deux

Sans que l\'on sache toujours pourquoi, il y a parfois des jours où rien ne va. Et pour ce Bisontin de 34 ans, c\'est en l\'occurrence dans la nuit de mardi à mercredi que tout sera allé de travers. Ce dont on ne va surtout pas se plaindre… étant donné qu\'il aura été question de tentatives d\'agression sexuelle.

Ce soir-là, c\'est tout d\'abord dans le coupe-gorge souterrain de l\'avenue Siffert que l\'homme aura \"abordé\" une première jeune femme, aux environs de 22h. Serrée contre le mur avec une main sur la bouche, elle parvenait à lui échapper une première fois en se débattant, avant d\'être rattrapée… et finalement le faire fuir pour de bon par ses cris.

Toutefois pas refroidi pour autant, l\'individu retentait donc sa chance deux heures plus tard dans la rue de Belfort, en réclamant cette fois ouvertement une fellation à une autre demoiselle… qui, elle, l\'aura remis en place à coup de trottinette.

Interpellé dans la foulée par la police, le dangereux rôdeur, jusqu\'alors uniquement connu pour ses déboires alcooliques, a justement expliqué avoir agi sous l\'emprise de la boisson, mais a curieusement refusé de souffler dans l\'éthylomètre.

Relâché au terme de sa garde à vue, il sera prochainement convoqué devant la justice.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?