Dole : Rien à cacher (ou presque)

Si certain(e)s d'entre vous pourront regretter que des \"parties\" soient censurées, n'ayez pas trop de regrets ! Quelques unes de leurs poses viriles ayant en effet été immortalisées en extérieur par des températures devenues frisquettes, c'est peut-être mieux ainsi.

De qui voulons-nous parler ? Des rugbymen de l'US Dole, qui, dernièrement, ont pris part à l'exercice un peu \"cliché\" des photos de nus pour leur calendrier 2015. Lequel sera tiré à 800 exemplaires et mis en vente début décembre.

Sans trop vouloir en dévoiler (même si l'on n'est plus à ça près), par le petit jeu des sponsors et partenariats, on pourra notamment les voir à poil chez un fleuriste, dans un hall d'exposition de cheminées, ou donc encore sur le chantier d'un entrepreneur. Le tout pour 20 €. Soit tout de même 9 de moins que le fameux calendrier des Dieux du Stade dont il s'inspire !

Bon… il faut dire que nos sportifs francs-comtois, en tant qu'amateurs, n'ont pas non plus la musculature saillante d'un Morgan Parra.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?