Non au mariage homosexuel

Le Conseil constitutionnel a refusé de se prononcer quant au mariage entre personnes du même sexe. A charge pour le prochain gouvernement de se pencher à nouveau sur le sujet en 2012...

Ce dossier sensible a été réouvert récemment par un couple de femmes pacsées en quête d\'une plus grande sécurité juridique pour leurs quatre enfants. Elles contestaient un article du Code Civil selon lequel \"le mariage est l\'union d\'un homme et d\'une femme\".

Le Conseil a toutefois estimé que le \"droit de mener une vie familiale normale\" n\'implique pas que les couples de même sexe puissent se marier, soulignant qu\'ils sont libres de vivre en concubinage ou de conclure un pacte civil de solidarité (PACS).
Quant au principe d\'égalité devant la loi, ils s\'en sont remis aux politiques, comme ils l\'avaient fait en octobre pour l\'homoparentalité.

Le Conseil a \"botté en touche\", a regretté l\'association Centr\'Egaux. Une \"défausse peu courageuse\" aux yeux de Jean-Luc Romero (Elus Locaux contre le Sida), pour qui le Conseil \"n\'a simplement pas fait son travail de protecteur des droits et libertés\".

L\'avocat des deux jeunes femmes à l\'origine de la saisie, Me Emmanuel Ludot, a cependant exprimé l\'espoir que la campagne présidentielle ferait avancer les choses. \"Qu\'est ce qu\'on va nous proposer pour le prochain quinquennat, à droite comme à gauche?\", a-t-il demandé, voulant croire que \"ça va bouger avant 2012\".
L\'Association des Familles Homoparentales (ADFH) a d\'ailleurs invité \"chaque candidat à l\'élection présidentielle de 2012 à se positionner clairement sur le sujet\".

Selon un sondage TNS Sofres pour Canal+ publié vendredi, plus de la moitié des Français (58%) se disent favorables au mariage homosexuel.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?