Besançon : Non, c\'est non

Dans la nuit du 30 mars dernier à Besançon, cette fêtarde un brin éméchée espérait s\'éviter bien des peines en demandant à un jeune couple croisé dans la rue de la ramener chez elle. Sauf que voilà : après avoir essuyé plusieurs refus du jeune homme de 19 ans, l\'insistante quémandeuse finissait par se heurter à ses poings.

Un compromis certes bien trouvé pour lui épargner comme voulu un laborieux retour à pied et en zig-zag jusqu\'à Planoise, mais somme toute un peu bourrin, compte tenu de la dizaine de fractures que son agresseur lui aura alors infligées aux bras et au visage (nez, mâchoire, arcades, pommettes…), avant donc de mettre les voiles avec son impassible compagne et d\'ainsi laisser à quelqu\'un d\'autre le soin de reconduire la victime dans son quartier… à destination de l\'hôpital Minjoz.

Identifié et interpellé depuis, l\'irascible individu était déféré vendredi dernier au tribunal correctionnel de Besançon… où il sera finalement jugé le 23 mai prochain, pour avoir obtenu un délai supplémentaire en vue de préparer sa bien maigre défense…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?