Jura : Pas un pour rattraper l’autre

Contrairement à ce que son doux nom d\'« autoroute verte » pourrait laisser penser, il arrive parfois que les forces de l\'ordre mobilisées sur l\'A39 en voient aussi des « pas mûres ». Vendredi dernier, le peloton motorisé de Courlaoux a pu en attester, suite à l\'une de ses interventions.

Lancés à la poursuite d\'une voiture plafonnant à 160 km/h au lieu de 110, les gendarmes découvraient tout d\'abord que là n\'était pas la seule forme d\'excès dont s\'était rendu coupable cette automobiliste. Car oui, pour une fois, il s\'agissait d\'une femme.

En effet contrôlée positif à l\'alcootest (plus de 2 g dans le sang), cette chauffeuse routière de profession était même surprise de surcroît en état de récidive légale. Ainsi la coupe (de champagne) était-elle pleine !

Il n\'aura alors manqué qu\'une dernière rasade pour la faire déborder. Et pour cela, la brigade aura pu compter sur l\'ex-compagnon de la contrevenante : conduit au poste par une connaissance en vue de récupérer la voiture, l\'homme ne se révélait pas plus en état de prendre le volant, en affichant un taux d\'alcoolémie de 1,38 g par litre de sang.

Il aura toutefois fait l\'effort de repasser à jeun durant le week-end.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?