Besançon : Peines sur peines

Pour réagir de la sorte après un simple échange de regards au détour d'une rue, il ne fallait pas avoir grand-chose dans le crâne. On ne saurait en dire autant de la victime du soir, qui s'était alors retrouvée avec une lame logée derrière la tête. Souvenez-vous, ça s'est passé l'été dernier à Besançon.

Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts : identifié et interpellé peu de temps après les faits (en possession de résine de cannabis et de 550 € d'argent liquide pour ne rien arranger), l'auteur présumé de ce jet de couteau purement gratuit, un jeune homme de 20 ans, était présenté en début de semaine devant la justice.

Fort d'une expérience de 15 condamnations (dont une à 2 ans de prison qu'il purge actuellement), il n'aura pas jugé nécessaire de s'attacher les services d'un avocat. Ce qui n'aurait pourtant pas été du luxe au vu de ses arguments.

Expliquant notamment avoir touché par mégarde le crâne du miraculé en « voul[ant] jeter [son couteau] plus loin », l'accusé n'aura du reste « rien [eu] à dire » pour sa défense.

Il a été condamné à 16 mois ferme et devra en outre indemniser ses deux victimes : l'homme qu'il avait donc tenté de scalper, ainsi que l'un de ses amis, à qui il avait préalablement cassé le nez ce soir-là…

.
Publié le mercredi 15 avril 2015 à 12h07

Confirmez-vous la suppression ?