Plus aucune chance au grattage pour les mineurs

Dux décrets annoncent la décision du gouvernement d'interdire la vente de tous les jeux de loterie et pronostics sportifs commercialisés par la Française des Jeux aux moins de 18 ans et ce, dès le 1er juillet prochain.
Accueillie favorablement par la Française des Jeux (qui craint plus pour son monopole que pour son chiffre d'affaires), cette mesure ne remporte pas l'adhésion spontanée chez les revendeurs.
Claude Bassang nous accueille au Pacha, 5 avenue Carnot : "Commercialement, ça ne va pas me gêner parce que ce ne sont pas les mineurs qui jouent de grosses sommes. Mais je trouve ça vraiment dommage pour les gamins. Ils jouent 2 ou 3 euros sur leur équipe de foot favorite, ils passent un bon moment à discuter entre eux, c'est sympa de les voir là. Ça n'a rien à voir avec la passion du jeu, mais avec la passion du sport". Avant de s'installer avenue Carnot, Claude était aux 408 : "Dans le quartier les jeunes passaient des après-midi entiers à jouer aux jeux de grattage. Mais ça restait des sommes raisonnables. Je ne sais pas ce qu'ils vont faire à la place… (...) Bien sûr les jeux sont en permanente augmentation, mais pas chez les jeunes. Et quand bien même on leur demandera une pièce d'identité, combien d'entre eux se promènent avec ?"
Publié le vendredi 25 mai 2007 à 09h33

Confirmez-vous la suppression ?