Procès de l\'agresseur du parc Micaud à Besançon

Le trentenaire qui avait frappé et violé une femme dans le Parc Micaud de Besançon en septembre 2009 était jugé la semaine dernière.

Ce cuisinier de 32 ans était ivre lorsqu\'il avait volé un club de golf dans une voiture et en avait frappé une jeune femme qui traversait le Parc Micaud de nuit. L\'homme avait tiré sa victime évanouie dans un bosquet, où il l\'avait violée digitalement.
Lorsque la jeune femme, une mère de famille de 29 ans, avait repris conscience, elle ne se souvenait plus de rien.

L\'agresseur avait pu être interpellé grâce à sa soeur, à qui il avait avoué son délit.
Pendant son procès, il est apparu timide et effacé. Selon l\'avocate générale, il a vécu une enfance \"épouvantable\" et a aujourd\'hui un \"réel problème avec la gente féminine\".
Le jeune homme de son côté a expliqué son geste par l\'abus d\'alcool et \"le besoin d\'évacuer une agression par des jeunes dont il a été victime\".

Au vu de son état psychologique, l\'agresseur du Parc Micaud a été condamné à six ans de prison et à un suivi socio-judiciaire de cinq ans avec obligation de soins. S\'il ne respecte pas ce suivi, sa peine de prison sera prolongée de trois ans.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?