Besançon : Quatrième vague

Tout aussi populaire que celui du Père Lachaise mais pour des raisons moins louables, le cimetière bisontin de Saint-Claude ne cesse de voir affluer les vandales.

Des visites sous le signe du saccage dont ont encore fait les frais 25 nouvelles sépultures la nuit passée. Soit la quatrième série de dégradations en moins d\'un an de deux mois, pour un total de 95 tombes vandalisées depuis le 17 avril dernier.

De la casse pure et dure qui, comme à chaque fois, n\'aura pas été accompagnée de tags ou d\'inscriptions mais d\'un passage obligé par la marbrerie voisine du cimetière, dont la vitrine aura ce coup-ci été brisée par une jardinière en grès.

Pour rester dans le registre des habitudes, la mairie de Besançon a quant à elle affirmé vouloir renforcer son redoutable dispositif de surveillance...

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?