Jura : Ressuscitée d’entre les morts

Accepter le décès d'un proche n'étant jamais facile, on était prêt à croire à une touchante histoire dans laquelle ce jurassien aurait simplement utilisé le chéquier de feu sa maman pour la faire symboliquement subsister via des paiements à son nom. Mais nous rêvions tout haut ! Car de son propre aveu et de celui de sa compagne, c'était bien à des fins assumées d'escroquerie que durant trois mois en 2012 il s'en était ainsi servi pour réaliser près de 2 000 € d'achats.

Une manœuvre frauduleuse dont les commerçants visés avaient pris connaissance par l'intermédiaire de leurs banques (forcément toutes opposées à l'encaissement de chèques venus d'outre-tombe) et qui conduisait donc ce mardi devant la justice ce couple d'arnaqueurs en difficultés financières... par ailleurs inculpé pour des faux en écriture, concernant un lègue de 8 000 € de la défunte.

Somme qui en effet leur aurait été bien utile pour rembourser et dédommager les commerçants lésés, comme l'a décidé le tribunal en complément d'une condamnation à 3 et 4 mois de prison avec sursis.

.
Publié le jeudi 18 septembre 2014 à 12h39

Confirmez-vous la suppression ?