Bourogne (90) : Retard payant

A l\'indiscipline de certains élèves semble répondre celle de certains parents, pas très à cheval sur les horaires de fermeture des établissements scolaires de leur chère progéniture. Des retards fréquents pouvant parfois atteindre 30 minutes et qui obligent désormais la mairie de Bourogne à frapper là où ça fait mal pour donner tout son sens au mot ponctualité…

Car oui, le temps c\'est de l\'argent. Et plus il s\'en écoule, plus la municipalité doit payer les agents en charge des activités périscolaires. Ceux-là mêmes qui, très certainement, n\'auraient d\'ailleurs rien contre l\'idée de rentrer chez eux à heure fixe, sitôt leur temps de travail réglementaire accompli.

Ainsi, si l\'on comprendra aisément que des parents puissent traîner les pattes pour récupérer une marmaille encombrante (faites des gosses, qu\'ils disaient), il coûtera désormais aux plus récidivistes d\'entre eux une \"amende\" de 5 € pour tout retard de plus d\'un quart d\'heure. Soit le prix d\'un repas à la cantine ou, exemple plus parlant peut-être, de 2h30 de garderie. Assez dissuasif pour remettre les pendules à l\'heure ? Il va falloir laisser le temps au temps de le confirmer sur la durée.

Au pire, rien n\'interdira de faire grimper l\'addition à 15 €, comme le font déjà d\'autres communes adeptes de ce système de plus en plus répandu…

GéPé
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?