Jura : Seconde nature

La confusion entre ces deux espèces étant bien souvent constatée, en cette période pré-estivale propice à leur grand retour nous avons jugé utile d'improviser un « point culture » pour vous aider une bonne fois pour toutes à distinguer une guêpe d'une abeille, sans vous limiter à leur apparence respective. Car au-delà de la robe jaune et noire de l'une et des reflets mordorés de l'autre que vous donne à voir l'illustration ci-contre, chacune joue un rôle bien particulier dans l'écosystème.

Connu pour son importance capitale, celui de l'abeille est essentiel à la reproduction et à la survie de nombreuses espèces végétales (80 %) en favorisant le processus de pollinisation. Ce dont les guêpes se foutent inversement comme de l'an 40 ! Plus occupées à grignoter les fruits qu'à les faire germer, elles assurent davantage pour leur part un rôle de régulateur en menant la vie dure aux insectes, aux parasites… et parfois même à des proies (beaucoup) plus imposantes.

En effet, alors qu'une automobiliste a déjà connu pareil sort l'an passé, c'est une motarde que l'une d'elles a cette fois-ci poussée à la faute hier après-midi dans le Jura, après s'être invitée à l'intérieur de son casque. Agée de 53 ans, la victime, originaire de Savoie, aura alors non seulement chuté au milieu de la route mais aussi été percutée par son mari qui la suivait au guidon d'une autre moto.

A force d'être écrasées par nous autres humains à la moindre occasion, les guêpes seraient-elles donc à ce point devenues rancunières et calculatrices ? Allez savoir ! Quoi qu'il en soit, suite à cet accident qui conduisait finalement la quinquagénaire à l'hôpital de Saint-Claude pour une blessure à la jambe, prudence et méfiance semblent plus que jamais de mise.

.
Publié le lundi 2 juin 2014 à 13h14

Confirmez-vous la suppression ?