Séquestration du Nouvel An à Vesoul

Une jeune femme de 21 ans a été séquestrée pendant une semaine dans un appartement de Vesoul, du 26 décembre 2011 au 2 janvier 2012.

La victime, placée sous tutelle, avait demandé à une amie de l\'héberger une nuit. Celle-ci a accepté mais, le lendemain, elle a enfermé son invitée dans l\'appartement, verrouillant la porte et confisquant le téléphone. Elle lui aurait dit \"je ne veux pas que tu partes, tu resteras jusqu\'au Nouvel An\".
Le 31 décembre, la victime a pu sortir du logement, sous surveillance rapprochée de son \"amie\". Elle a retiré un peu d\'argent liquide, que sa tortionnaire lui a immédiatement confisqué.

Les deux jeunes femmes ont passé le réveillon du Nouvel An en tête à tête. Le lendemain, la cousine de la Vésulienne a fait son apparition.
Elle s\'est approprié le téléphone portable de la victime avant de l\'obliger à signer un contrat de vente. La jeune femme a tenté de résister, elle a reçu une paire de claques et un jet de gaz lacrymogène dans les yeux.
Son calvaire a pris fin le 2 janvier, lorsque le père de la tortionnaire est venu voir sa fille.

La victime a porté plainte pour séquestration, violences et extorsion. Les cousines, âgées de 23 et 28 ans, se sont constituées prisonnières au commissariat de Vesoul, mais elles nient avoir retenu leur \"invitée\" contre son gré.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?