Morez (39) : Tête à claque

De tous les professeurs qu'un élève ou un étudiant est amené à croiser au cours de son cursus, certains laissent un souvenir plus mémorable que d'autres : une \"empreinte marquante\" qui dans quelques cas n'est d'ailleurs pas uniquement symbolique.

Au lycée Victor Bérard de Morez par exemple, c'est celle de sa main qu'un professeur a récemment laissée sur le visage de l'un de ses étudiants en deuxième année de BTS. Une méthode certes efficace pour frapper du même coup les esprits, mais peut-être pas de la manière la plus souhaitable… comme semble l'avoir confirmé depuis la plainte déposée par \"sa victime\" : un jeune homme de 21 qu'il aurait donc giflé (à regret) pour une provocation verbale de trop, dans un contexte de classe déjà difficile.

Convoqué le 20 mai prochain devant le tribunal de police, l'enseignant poussé à bout devrait en être quitte pour un simple rappel à la loi vis-à-vis de la justice… tandis que le rectorat réfléchit pour sa part à sa possible révocation.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?