Besançon : Tu tires ou tu pointes ?

Depuis quelque temps, dans le quartier bisontin de la Grette, une routine se joue devant les 408 : quand la nuit tombe, certains tentent pareillement d'y faire chuter les caméras de surveillance. Alors interviennent les forces de l'ordre qui au mieux arrivent à temps, au pire prennent acte de la décapitation du dispositif, qui, de toute façon, sera remplacé les jours suivants… jusqu'au prochain épisode. Un éternel recommencement dont le côté lassant motive de temps à autre les casseurs à trouver de nouvelles idées. Notamment dans la façon d'accueillir les policiers envoyés sur place.

Ainsi, dimanche dernier, c'est à coups de boules de pétanque qu'ils auront reçu les représentants de l'ordre. Lesquels seront malgré tout parvenus cette fois-là à sauver la caméra d'une mort certaine… qui surviendra finalement le lendemain soir. Son poteau métallique, déjà bien grignoté, ayant alors été scié pour de bon.

.
Publié le mercredi 4 mars 2015 à 09h37

Confirmez-vous la suppression ?