Ecole-Valentin (25) : Un désert aux portes de Besançon

Qui suis-je : ma construction a coûté un bras, je sers de station ferroviaire et… l\'on ne me fréquente quasiment pas. Vous dites ? La gare TGV Franche-Comté d\'Auxon-Dessus ? Ah dommage, c\'était bien tenté ! Mais en fait, il s\'agit de la halte TER d\'Ecole-Valentin, permettant justement de rejoindre cette fameuse gare fantôme ou celle de Besançon-Viotte en moins de 10 minutes chrono.

Vous l\'aviez oubliée ? Eh bien figurez-vous que vous n\'êtes donc pas les seuls ! Car depuis 8 mois qu\'il est en service, ce point d\'arrêt à 7,3 millions d\'euros rencontre lui aussi un succès plus que discutable, avec une petite moyenne de 15 voyageurs par jour… soit moins d\'une personne par train, sur les 16 TER qui y font escale quotidiennement.

La raison de ce bide retentissant ? Des horaires inadaptés, disent les associations d\'usagers des transports. Ce qui, en réponse, a motivé la région et la SNCF à ne… surtout rien changer pour le moment, mais à lancer par contre d\'ici peu une nouvelle fois de l\'argent par les fenêtres campagne de communication, estimant pour leur part que cette installation est avant tout victime de la méconnaissance de ses avantages par de trop nombreux habitants du secteur. Planning mis à part, donc.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?