Un nouveau rythme scolaire favorisant le sport testé par Luc Chatel

Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a l'intention d'expérimenter, dès la rentrée de septembre dans une centaine de collèges et lycées volontaires, un nouveau rythme scolaire favorisant le sport, révèle ce matin Aujourd'hui en France/Le Parisien.

Selon le quotidien, "deux à quatre établissements par académie seront retenus", à charge pour eux d'aménager des semaines "où les élèves auront cours le matin et se consacreront à des activités sportives l'après-midi".

"Il s'agit d'expérimenter un nouveau rythme scolaire", déclare Luc Chatel au quotidien, et "ne seront retenus que les établissements volontaires et qui disposent des équipements adaptés". Pour le ministre de l'Education, "il s'agit d'une expérimentation qui, pour d'évidentes raisons d'organisation, ne concernera qu'une à trois classes dans chaque établissement concerné".

Le plan passe également par la relance du sport associatif scolaire, qui ne compte qu'un petit million de licenciés, précise Aujourd'hui en France/Le Parisien.

Interrogé mardi matin par France Info, Luc Chatel a précisé que "cent collèges ou lycées de France seraient concernés par cette réorganisation des rythmes scolaires".

"A partir du moment où un établissement sera candidat, il y aura deux ou trois classes de l'établissement qui seront concernées par cette expérimentation", a-t-il dit. "J'ai déjà demandé aux recteurs de prendre contact, à partir du moment où ils ont identifié des collèges ou des lycées, avec les communes concernées pour que ceci se passe en bonne intelligence".

"Dans les pays où cette expérimentation est étendue, cela a eu des résultats en matière d'absentéisme scolaire: les élèves peuvent s'épanouir différemment, et cela permet de prévenir la violence. Je souhaite que cette expérimentation vienne nourrir la conférence sur les rythmes scolaires que j'installerai le mois prochain, qui traitera de manière beaucoup plus globale de l'organisation du temps passé à l'école, dans la journée, dans la semaine et dans l'année", a-t-il indiqué.

AFP
Publié le mardi 25 mai 2010 à 17h14

Confirmez-vous la suppression ?