Un papi se rebelle à Lons-le-Saunier

Hier, un homme de 75 ans qui venait d'avoir un accident à Lons-le-Saunier a menacé des policiers avec une raclette à neige, avant de manquer écraser des agents et d'emboutir plusieurs voitures en tentant de s'enfuir.
Suite à cette conduite digne d'un jeune délinquant, le vieux monsieur a été hospitalisé.

Hier matin, deux voitures sont entrés en collision dans un rond point à la sortie de Lons-le-Saunier. L'un des véhicules, conduit par un Lédonien de 75 ans, s'est retrouvé sur le terre-plein central.
De nombreux témoins ayant assisté à l'accident, ils ont prévenu le commissariat de police. Quelle n'a pas été la surprise des agents, lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux, de voir le vieil homme toujours installé dans sa voiture au milieu du rond-point, en train d'insulter l'autre automobiliste penché à la vitre, tout en le menaçant avec une raclette à pare-brise!
L'arrivée des policiers n'a pas calmé le septuagénaire, bien au contraire. Les agents ont arraché la raclette, et ont tenté d'extraire l'homme de sa voiture, sans succès : l'automobiliste s'est débattu avec la vigueur de la jeunesse, tentant même de frapper les policiers.
Le vieil homme a finalement redémarré. Il a failli écraser un agent de police en avançant de quelques mètres, puis il a emboutit une voiture située à l'entrée du rond-point.
Cela n'a toutefois pas arrêté le septuagénaire furieux : il a réussi à prendre la fuite, non sans percuter une nouvelle voiture au passage.

Le papi rebelle a enfin pu être arrêté plusieurs mètres après les lieux de l'accident alors qu'il s'était arrêté pour refermer sa portière, celle-ci ayant été quelque peu endommagée par les collisions successives. L'interpellation n'a toutefois pas été sans mal, puisque l'automobiliste a continué à se débattre.

Le vieil homme a tout d'abord été conduit au commissariat afin d'y être placé en garde à vue. Mais son état d'énervement extrême ne permettant pas un placement en cellule, il a finalement été hospitalisé.

Après une expertise psychiatrique, le retraité devrait être entendu par la justice aujourd'hui. Il est accusé de refus d'obtempérer, de délit de fuite et de violence et rébellion à l'encontre des agents de la fonction publique.
Plusieurs personnes ont porté plainte contre lui : les policiers, ainsi que les automobilistes dont les voitures ont été percutées par le septuagénaire.

R. Hingray
Publié le mardi 31 août 2010 à 13h57

Confirmez-vous la suppression ?