Besançon : Un quartier nommé désert

En 2003, cet ambitieux projet de rénovation se voulait être la condition sine qua non à un avenir radieux. Mais hélas, force est de constater que 12 ans et 38 millions d\'euros plus tard, le nouveau quartier bisontin des Clairs-Soleils est loin de \"rayonner\" comme espéré. Notamment sur la place des Lumières, où 2 500 m² de locaux commerciaux peinent encore et toujours à faire le plein.

Pour quelle raison ? A priori, la même que celle ayant poussé ce boulanger à prendre ses cliques et ses claques. A savoir, un trop-plein de délinquance.

Malgré la présence accrue de policiers dans le quartier ces derniers temps, les actes de vandalisme n\'y sont effectivement pas rares. Tant est si bien qu\'aujourd\'hui, seuls une boucherie halal et un supermarché répondent présents. Si l\'on ne tient pas compte du fait que ce dernier est actuellement fermé… suite à des cambriolages en série.

Une situation qui désespère au plus au point la société en charge de la commercialisation de ces espaces (SEDD25) et devrait ainsi donner lieu rapidement à une rencontre avec des élus de la municipalité bisontine.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?