Un skinhead invente un assassinat à Gy

Hier en fin d\'après-midi, la quiétude de la commune de Gy, en Haute-Saône, a été troublée par des coups de feu et les cris d\'un jeune homme qui affirmait avoir tué sa petite amie.

L\'auteur de ce raffut était un skinhead de 21 ans, ouvrier boucher et connu de la justice : il a été jugé le mois dernier en compagnie de trois autres skinheads, pour une bagarre qui avait mal tourné le 14 juillet dernier.
Hier, le jeune homme était retranché dans son appartement au centre de Gy, avec une arme à feu. Il a tiré en l\'air à plusieurs reprises, en s\'accusant d\'avoir tué son amie. Ses voisins ont donné l\'alerte vers 17h30.

Une vingtaine de gendarmes s\'est déplacé pour tenter de maîtriser ce forcené.
Toutes les tentatives de contact ayant échoué, les militaires sont entrés de force dans l\'appartement vers 1h30 ce matin. Ils ont trouvé le skinhead dans un état semi-comateux, seul au milieu de son appartement décoré d\'objets néo-nazis et d\'un poster de Hitler.

Quant à la compagne de ce jeune homme, loin d\'être morte, elle se trouvait en réalité chez des amis.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?