Besançon : Un traquenard téléphoné

Si l'on ne peut leur reprocher d'avoir été démonstratifs, ces quatre jeunes auront quand même eu leur manière bien à eux d'exprimer gratitude et reconnaissance à ce bon samaritain qui, le 5 novembre dernier au centre-ville de Besançon, leur avait permis de passer un appel depuis son portable. Un prêt suite auquel ils avaient moins voulu rendre l'appareil que "la pareille" à son propriétaire…

Par conséquent, leur problème étant bien de ne pas avoir leurs propres téléphones, c'est ainsi que le coup de fil dont ils étaient redevables s'était finalement changé en coups de poings, une fois l'homme raccompagné à son domicile.

Avaient-ils alors pris conscience d'avoir peut-être eu la main un peu lourde… en se montrant si généreux en retour ? Ceci pourrait en tout cas expliquer qu'ils se soient permis après coup(s) d'emporter en compensation d'autres effets personnels de leur hôte, au moment de mettre les voiles.

Une version qui reste bien sûr à confirmer par les principaux intéressés… dont 3 ont justement été interpellés en ce début de semaine.

.
Publié le jeudi 5 décembre 2013 à 10h27

Confirmez-vous la suppression ?