Besançon : Un trop-plein de plaintes

Par les temps qui courent, il est devenu presque aussi banal de déposer plainte que d\'acheter une baguette de pain. Une démarche tout autant favorisée par le système de pré-plainte en ligne, dont le \"succès\" va croissant depuis sa généralisation en France, il y a maintenant près d\'un an.

Revers de la médaille, les interminables files d\'attente que le dispositif devait alors éviter en accélérant les démarches s\'en trouvent finalement rallongées comme jamais ! Tant est si bien qu\'à partir d\'aujourd\'hui à l\'hôtel de police de Besançon, on parle désormais de « pré-accueil » et même de prise de rendez-vous par téléphone pour éviter les bouchons. Si, si…

Dans le détail, les plaignants qui dorénavant se présenteront au commissariat se verront accueillis en premier lieu par un officier ; lequel, selon le motif de venue, sera alors en mesure de dispatcher les personnes vers le service approprié… ou une structure extérieure en cas d\'extrême saturation (en attendant, pourquoi pas, la mise en place future d\'un pré-pré-accueil).

Ceux qui préféreront passer directement un coup de fil au 03 81 21 11 22 tomberont quant à eux sur le standard, avant d\'être mis en relation avec le service concerné qui alors fixera une date de rendez-vous. En espérant que les délais ne soient pas aussi longs que chez l\'ophtalmo…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?