Une grande figure de l\'Humanité

s'est éteinte ce samedi 2 Avril 2005à 21 h 37...

Jean Paul II restera une des grandes figures catholiques qui a livré aux hommes de tous les continents, de toutes races, cultures, langues et religions, la double image d'un serviteur de Dieu et d'un serviteur et défenseur de l'Homme, inlassable pèlerin de la liberté et des droits de l'homme.

Il n'a pas craint d'être un « signe de contradiction » comme le Christ lui-même dont il a épousé l'amour jusqu'à la croix, iI illustre ces mots: « le disciple n 'estpas au-dessus du Maître ».

II fut et restera à la fois aimé, respecté, adulé, et aussi contesté. Homme de tous les paradoxes, ses exigences de prophète provocateur au nom de l'Evangile et de la dignité de l'homme n'auront eu d'égales que la tendresse et la sollicitude du pasteur rempli de miséricorde et de compassion à l'égard des pécheurs, inlassable témoin du pardon et artisan de réconciliation entre tous.

Pour les uns il a été ou sera une bénédiction, comme le doigt pointé vers le Christ en qui ils retrouvent le courage de la liberté, la force de se remettre debout, la joie et le bonheur de lutter sans rêver aux illusoires « lendemains qui chantent » mais pour vivre autrement et construire un monde autre que celui qui divise et écrase les hommes.

Pour les autres, il a été ou sera une « occasion de chute » qu'on tourne en facile dérision. L'Histoire retiendra qu'il a été un homme vrai, un homme de foi.

Il n'a laissé et ne laissera personne indifférent.

Abbé Robert Engonin.

Site du vatican sans informations particulières !www.vatican.va
voir également !www.jeanpaul2.info (besac.com)
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?