Valentigney (25) : La faute à pas de chance

Inculpés dans une affaire d'homicide involontaire remontant à novembre 2009, quatre policiers ont été relaxés par le tribunal de Montbéliard. Leur victime supposée ? Mohamed Boukrourou, 41 ans.
Appréhendé en raison de son comportement tapageur dans une pharmacie, l'homme était décédé entre les mains des fonctionnaires, d'un arrêt cardio-respiratoire.

Suspectée d'avoir aidé le malheureux défunt à passer de vie à trépas, l'intervention musclée des forces de l'ordre n'aura au final pas été remise en cause ni dans sa forme, ni dans sa légitimité par le juge d'instruction.

Malheureux concours de circonstances donc, l'homme aura tout bêtement mal choisi son heure pour passer l'arme à gauche, embarrassant bien égoïstement de son cadavre les quatre cerbères en charge de son interpellation. Un coup vache comme on n'en voit rarement, ça valait bien un non-lieu !

Non satisfaite du verdict, la famille de la victime a fait appel.

GéPé
Publié le lundi 7 janvier 2013 à 17h59

Confirmez-vous la suppression ?